Skip to content

Partager sur les réseaux

Méditation

15.00

MEDITATION

VENDREDI 23 SEPTEMBRE A 18H
15 € [Non remboursable, non échangeable ]

RDV  3479 GRAND CHEMIN ROYAL 13370 MALLEMORT

VENDREDI 23 SEPTEMBRE  A 18H

15 € [Non Remboursable, non échangeable avec autrui]

RDV  3479 grand chemin royal

LA MEDITATION

La méditation est une pratique millénaire qui a vu le jour en Inde il y a plus de cinq mille ans. Vers 600 avant notre ère, elle se répand au Japon et vers les pays asiatiques.

Au XVIIIème siècle, les techniques de méditation arrivent en occident, mais il faudra attendre 1927 et la publication du “Livre tibétain des morts” pour que la méditation et la philosophie bouddhiste intéressent les occidentaux.

Dans les années 60, le yoga et les techniques de méditation deviennent populaires et se laïcisent en Occident.
En 1979 au Massachusetts, avec la publication du programme mindfulness de réduction du stress pour traiter des patients souffrant de maladies chroniques, la méditation entre dans le monde médical.

Elle peut nous aider à soulager des problèmes de stress ou d’anxiété par exemple, elle peut nous aider à vivre plus sereinement, à calmer notre mental ou encore à nous débarrasser de pensées négatives. Elle peut aussi nous offrir une vie équilibrée empreinte de paix, d’énergie et de sérénité.

L’objectif de la méditation est donc de faire en sorte que ces pensées n’aient plus le contrôle sur nous, et de nous libérer de nos ruminations négatives qui nous empêchent d’avancer dans notre vie.

Méditer c’est donc utiliser certaines techniques de concentration et de relaxation afin de se concentrer sur soi et ainsi, faire taire son brouhaha intérieur. C’est une parenthèse dans notre quotidien stressant bruyant au rythme infernal et trop rapide : c’est pouvoir se poser, s’arrêter et observer ce qui se passe en nous…

Les bienfaits de la méditation

Augmenter l’occurrence de sensations positives

Plus de sentiments « positifs ». Quand on ressent des sentiments positifs (joie, curiosité, enthousiasme, fierté, etc.), l’activité électrique est prédominante dans une zone précise du cerveau (le cortex préfrontal gauche). Une étude utilisant l’imagerie par résonance magnétique a permis de découvrir qu’en état de méditation, cette zone s’active particulièrement. Selon les chercheurs, il se pourrait que la méditation favorise l’activité cérébrale des zones associées aux sentiments positifs tout en inhibant celles reliées à l’anxiété et aux sentiments négatifs. Ils émettent l’hypothèse que cela pourrait à la longue agir sur le tempérament et le rendre plus « positif ».

Améliorer les capacités de concentration et d’attention

La pratique de la méditation permettrait de rester longtemps et efficacement concentré sur une tâche ou sur un problème à résoudre. Quand une personne est très concentrée, ses ondes cérébrales de fréquence gamma se synchronisent et s’amplifient naturellement. Mais ces périodes durent rarement plus de 1 seconde à la fois. Des chercheurs ont constaté que les individus qui méditent depuis longtemps arrivaient à les faire durer plusieurs minutes.

Des recherches menées au cours des 40 dernières années ont permis d’observer que la méditation entraîne plusieurs bienfaits psychologiques et physiologiques mesurables.

Réduire le stress et l’anxiété

De nombreuses études ont mis en évidence l’efficacité de la méditation pleine conscience dans la réduction du stress psychologique et physiologique. Cela pourrait s’expliquer grâce à son action sur les pensées négatives. En effet, de très nombreuses pensées sont néfastes (ruminations, scénarios catastrophiques, des représentations mentales qui n’ont rien à voir avec la réalité…), ces pensées créent ce que l’on appelle du « stress interne ». La pratique de la méditation peut aider à chasser ces pensées et à réduire le stress. C’est en cela que, lorsqu’elle est pratiquée quotidiennement, la méditation est un puissant anti-stress.

La méditation s’adresse à tout le monde y compris aux jeunes enfants. Cependant il est conseillé aux personnes souffrant de troubles psychiatriques de demander conseil à leur médecin qui leur indiquera la méditation la plus adaptée.